Enseignements

MCF, Université Rennes 2 (2018-)

L2 – “Naissance du genre policier au XIXe siècle” (E. A. Poe, Double assassinat dans la rue Morgue, E. Gaboriau, L’Affaire Lerouge, A. C. Doyle, Le Chien des Baskerville). Cet enseignement vise à étudier la naissance du genre policier au XIXe siècle en étudiant ses traits constitutifs, en prêtant une attention particulière à la mise en intrigue ainsi qu’à la construction des personnages (dont celui de l’enquêteur), au cadre privilégié de la fiction policière et aux motifs récurrents ; sont abordées la question de la porosité du genre avec le fantastique autour de la question de l’accès à la connaissance, le contexte favorisant l’émergence du genre policier (scientifique, social, politique), ainsi que la question de la diffusion et des modes de publication de ces narrations policières (sérialité, popularité).

M1 – “Réécritures et adaptations du mythe du labyrinthe aux XXe et XXIe siècles”. Etude du mythe du labyrinthe et de ses figures antiques dans ses expressions littéraires et artistiques des XXe et XXIe siècles. Ce séminaire aborde plusieurs réécritures (théâtre, nouvelle / roman, poésie) et adaptations (picturales, cinématographiques, télévisuelles) et vise à constater de quelle façon le labyrinthe, de récit mythique, se métamorphose en une figure de pensée symbolisant la complexité.

M2 – “Emancipation, corps, communauté : la fiction de passing“. Dans son ouvrage The Souls of Black Folks, le sociologue américain W.E.B DuBois affirme que « le problème du XXe siècle est le problème de la ligne de partage des couleurs » : il pointe du doigt la « conscience dédoublée » du « Noir américain », à la fois Noir et Américain, constamment habité par « le sentiment […] de se regarder par les yeux d’un autre ». Quelques années plus trad, en 1929, l’autrice américaine Nella Larsen fait paraître Passing, un roman narrant les retrouvailles de deux amies, Clare et Irene, toutes deux métisses et pouvant passer pour blanches en société ; Clare, dont l’époux est raciste, ne lui a jamais révélé ses origines noires. Cette fiction interroge le franchissement de cette « ligne de partage des couleurs », et attire le regard sur un ensemble d’œuvres romanesques reposant sur des enjeux similaires (passing de race, passing de genre, passing social…), que ce séminaire se donne pour objet d’étudier.

M2 – “Texte et culture numérique”. Exploration des mutations de la littérature dans ses expressions numérique, à travers l’étude du passage d’œuvres hypertextuelles (régime prioritairement textuel) vers des œuvres hypermédiatiques (fondées sur la diversification des médias et sur l’hybridation du texte, devenant parfois minoritaire, avec d’autres formes artistiques). Il s’agira alors de déterminer ce qui constitue encore l’identité de l’œuvre littéraire à l’ère numérique, et de quelle façon l’engagement de la création littéraire avec le dispositif numérique peut contribuer à remettre en jeu les normes et critères permettant de désigner une œuvre comme littéraire.

M2 – “Qu’est-ce que le contemporain ?” Ce séminaire a pour objectif d’étudier la notion de contemporain en proposant aux étudiants d’analyser un ensemble de textes théoriques offrant des pistes de lecture de la production littéraire actuelle, et de les confronter aux oeuvres elles-mêmes.

M2 – “La littérature dans l’espace public”. Ce cours à deux voix propose une réflexion sur les places, les fonctions, les formes de visibilité ou d’invisibilité de la littérature dans les espaces publics aujourd’hui. Il articule des points de repère théoriques à des expériences très concrètes : présence numérique de la littérature, festivals littéraires et invitations d’écrivains (les Jardins d’hiver aux Champs libres, la résidence d’écrivain au Triangle, “La Voix d’un texte” avec l’association Ad hoc, etc.), diffusion de la critique littéraire, qu’elle soit institutionnelle (café des PUR) ou non (blogs et forums).

Intervention dans d’autres formations

ATER, Université François Rabelais de Tours (2016-2018)

L1 – « Formes contemporaines de l’enchâssement narratif » (Italo Calvino, Si une nuit d’hiver un voyageur ; Georges Perec, « 53 jours »). Approche du roman à partir d’une question de narratologie. Approfondissement de l’exercice du commentaire composé (écrit, oral).

L1 – « Comédie et utopie » (Aristophane, Les Oiseaux ; Shakespeare, La Tempête ; Marivaux, La Colonie). Approche comparée de la comédie au théâtre à travers la question de l’utopie. Approfondissement de l’exercice du commentaire composé, initiation à la dissertation comparée.

L1 – « Littérature et mythes : le labyrinthe ». Définition du mythe et du mythe littéraire, étude du motif du labyrinthe depuis sa présence dans le mythe antique jusqu’à son expansion aux XXe/XXIe siècles (littérature, architecture, cinéma).

L2 – « La poésie européenne au début du XXe siècle : élégies modernes » (Apollinaire, Alcools ; T. S. Eliot, La Terre vaine ; Ungaretti, Vie d’un homme). Approche du modernisme européen en poésie et question de la poésie en temps de crise. Initiation à la traductologie. Perfectionnement dans les exercices du commentaire composé et de la dissertation comparée.

L3 – « Narrations de la vie intérieure » (Larbaud, Amants, heureux amants… ; Schnitzler, La Nouvelle rêvéeMademoiselle Else ; Woolf, Mrs Dalloway). Approche de la mise en récit de l’intime dans le cadre de la première moitié du XXe siècle. Perfectionnement de l’exercice de la dissertation comparée.

L3 – Traduction anglaise (thème / version). Traduction de textes journalistiques.

Complément de service, Contrat doctoral, Université Rennes 2 (2013-2016)

L1 – Méthodologie de la dissertation générale en Lettres.

L1 – Méthodologie disciplinaire, Arts du spectacle spécialité cinéma. Méthodologie de la dissertation, méthodologie du commentaire de documents, méthodologie universitaire : conception d’un dossier (choix du sujet, détermination du corpus, problématisation, rédaction, présentation orale).

L3 – « La poésie européenne au début du XXème siècle : consciences élégiaques du monde moderne » (Apollinaire, T. S. Eliot, Rilke, Ungaretti). Approfondissement des exercices concours : dissertation, commentaire composé, oral. Initiation à la traductologie.

L3 – Atelier comparatiste d’initiation à la littérature numérique (avec support de cours en ligne : acolitnum.hypotheses.org). Sensibilisation à la littérature ultra-contemporaine. Initiation aux enjeux des humanités numériques. Enseignement à la croisée de la littérature, des sciences de l’information et de la communication et des métiers du livre.

L3 – Préparation aux épreuves écrites et orales du CAPES de Lettres. Préparation à l’épreuve de dissertation générale, sensibilisation aux épreuves de langues et aux questions pédagogiques. Préparation au commentaire de texte à l’oral et à la conception de séquences. Sensibilisation aux enjeux du métier d’enseignant et aux conditions de son exercice.

Carnet de recherche de Gaëlle Debeaux