Archives de catégorie : Multiplication des récits – réflexions

Littérature et humanités numériques

Outils, méthodes, questionnements

L’université de Rennes 2 propose, en bidiplomation, un Master Humanités numériques, ainsi présenté :

[Ce master propose une] formation pluridisciplinaire qui a pour objectif principal d’accompagner le tournant numérique de la recherche en Arts, Lettres, Langues, et Sciences humaines et sociales. Plus précisément, le master a pour objectif de transmettre les méthodes et les compétences de co-construction du savoir et de diffusion de la connaissance. […] Il s’agira, au terme de la formation, de pouvoir maîtriser l’ensemble du processus de traitement des données scientifiques (constitution de corpus, analyse, traitement, exploitation et visualisation des données). Sont notamment concernées les données patrimoniales et culturelles et les données de la recherche qu’elles soient nativement ou non nativement numériques, standards ou issues des nouveaux modes de communication (User Data / Open Data …)

J’ai été invitée, au début de cette semaine, à présenter un panorama des enjeux des Humanités numériques (de leurs outils, des questionnements épistémologiques qu’elles soulèvent) en rapport avec la recherche en littérature. Cela a été l’occasion pour moi de passer en revue plusieurs projets qui m’intéressent, mais aussi de formuler des interrogations qui me suivent depuis quelques années maintenant.

Mon intérêt pour le champ des Humanités numériques a émergé au cours de ma thèse, au contact de certaines œuvres de mon corpus : en effet, comme je le rappelle dans cet article, j’ai étudié en particulier deux hypertextes de fiction, œuvres nativement numériques qui ont impliqué des recherches concernant leur dimension littéraire, mais aussi à proprement parler numérique. Ce faisant, et comme je me propose de l’expliquer dans cet article, j’en suis venue à mettre en oeuvre des méthodes qui ont nécessité l’usage d’outils numériques. Autrement dit, pour aborder ces textes – mais aussi d’autres de mon corpus – il m’a fallu mettre un pied dans le vaste domaine des Humanités numériques.

Continuer la lecture de Littérature et humanités numériques