Schémas de lecture – House of Leaves, Luminous Airplanes

Cet article constitue une annexe numérique de ma thèse.

Dans la lignée de ce que j’exposais dans un précédent article, il est parfois nécessaire, face à une oeuvre narrative foisonnante, chaotique et discontinue, de réaliser une carte de la lecture. Si les schémas réalisés pendant ma première lecture de 253 de Geoff Ryman gardent la trace de mes choix, ceux effectués lors de la lecture de House of Leaves de Mark Z. Danielewski et Luminous Airplanes de Paul La Farge quant à eux cherchaient à proposer une cartographie exhaustive de toutes les bifurcations possibles. Autrement dit, les deux cartes que je présente ci-dessous peuvent être considérées comme le plan complet de la structure sous-jacente des œuvres. Bien évidemment, des erreurs sont possibles.

House of Leaves

Le roman de l’auteur américain – que j’ai présenté dans un précédent article – demande régulièrement au lecteur de faire un choix pour poursuivre sa lecture, entre ce qui est raconté dans le corps du texte et ce qui se joue dans les notes de bas de page. La note 78, par exemple, du fait des éditeurs, fait suite à la note 77, du fait de Johnny Truant, et renvoie vers les annexes du roman :

Though Mr. Truant’s asides may often seem impenetrable, they are not without rhyme or reason. The reader who whishes to interpret Mr. Truant on his or her own may disregard this note. Those, however, who feel they would profit from a better understanding of his past may wish to proceed ahead and read his father’s obituary in Appendix II-D as well as those letters written by his institutionalized mother in Appendix II-E1.

La réception de l’oeuvre sera toute différente selon que l’on choisisse d’aller lire les annexes – qui nous en apprennent effectivement beaucoup sur la vie de Johnny – ou non. Un autre exemple peut être convoqué : celui du chapitre IX, qui, tout en traitant de la notion de labyrinthe, se présente comme un labyrinthe.

Plusieurs appels de note se croisent, s’emmêlent : les suivre tous, c’est se condamner à rester coincé dans ce chapitre. Il m’a donc semblé nécessaire d’appliquer la même méthode à House of Leaves qu’aux hypertextes du corpus. Voici le résultat de cette cartographie exhaustive :

Il est possible de cliquer sur l’image pour l’agrandir. 

Luminous Airplanes

L’hypertexte de Paul La Farge propose, comme 253, une carte pour entrer dans l’hypertexte (entre autres portes d’entrées) ; cependant, celle-ci apparaît plus complète que dans l’oeuvre de Geoff Ryman (nous en reproduisons un fragment ci-dessous).

Composée à la manière de nuages liés les uns aux autres, elle est toutefois peu précise et les chemins figurés ne sont pas tous les chemins possibles. J’ai donc, comme pour House of Leaves, réalisé la cartographie complète de tous les noeuds et liens hypertexte rencontrés – et j’ai essayé de tous les suivre lors de mes différentes lectures. Sur la carte, j’ai aussi intégré les fonds de couleur (voir la présentation de l’oeuvre ici), qui sont des points de repère importants.

Il est possible de cliquer sur l’image pour l’agrandir.

Je n’ai pas cherché, pour Luminous Airplanes, à mesurer le pourcentage de l’oeuvre lue, pour la simple raison que l’hypertexte propose lui-même, en marge gauche à l’écran, cet indicateur. A l’issue de cette lecture exhaustive, je n’avais lu “que” 90% de l’hypertexte : je n’ai pas réussi à mettre la main sur ces 10% manquants…

Cite this article as: Gaëlle Debeaux, "Schémas de lecture – House of Leaves, Luminous Airplanes," in Multiplication des récits, 21/08/2017, https://multirecits.hypotheses.org/175.
  1. Danielewski, M. Z., House of Leaves, New York, Pantheon Books, 2000, p.72. Traduction : Bien que les digressions de Mr. Errand puissent souvent paraître impénétrables, elles ne sont pas complètement dénuées de sens. Le lecteur qui souhaite interpréter tout seul Mr. Errand peut ne pas tenir compte de cette note. Ceux, toutefois, qui sentent qu’ils pourraient tirer profit d’une meilleure compréhension de son passé peuvent se reporter plus loin et lire la notice nécrologique de son père dans l’Annexe II-D ainsi que les lettres écrites par sa mère internée dans l’Annexe II-E. – Ed. (Danielewski, M. Z., La Maison des feuilles, Claro (trad.), Paris, Denoël, 2002 []

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.